PSORIASIS les aliments pour et contre

Publié le par Brodouille

CEUX QUI SOULAGENT

Lesquels : saumon, hareng, sardine, maquereau, anchois, anguille Pourquoi : le psoriasis résulte d'une défaillance du système immunitaire. Celui-ci stimule le renouvellement des cellules cutanées, qui en desquamant font apparaître d'épaisses plaques de peau rouges et sèches à différents endroits du corps. Les oméga-3, des acides gras insaturés, que l'on trouve dans certains poissons gras, combattent l'inflammation qui résulte de ce mécanisme et aide à la diminution des symptômes. Quelle quantité : 2 portions/semaine. A consommer cru (mais toujours très frais), en conserves, cuit à la vapeur ou grillé.

Plusieurs études ont permis de découvrir que la consommation d'aliments riches en bêta-carotène permettait de diminuer les symptômes du psoriasis. Lesquels : tomate, carotte, épinards, courge, patate douce, abricot, persil... "et tous les aliments colorés, riches en provitamine A (béta carotène, pigments vitaminiques). Ces molécules naturelles sont dotées de forts pouvoirs antioxydants protecteurs des tissus et de la peau plus particulièrement. Une portion de carotte suffit à couvrir tous les besoins de 2 ou 3 jours, mais en cas de problème dermatologique, une consommation très régulière peut être bénéfique" explique le Dr de Reynal.

Pourquoi : il s'agit d'un aliment riche en sélénium, un oligo-élément important qui participe au bon fonctionnement d'une molécule naturelle antioxydante que l'on trouve dans l'organisme : le glutathion peroxidase*. De nombreuses études ont montré que les personnes souffrant de psoriasis avaient des taux plus bas, mettant en évidence une possible relation de cause à effet. Quelle quantité : 70 µg par jour sont nécessaires, soit une poignée de noix du Brésil au quotidien. A savoir : "D'autres aliments sont riches en sélénium comme la lotte (425 µg/100 g), le thon (348), le lieu noir (178), la coquille St-Jacques (<118), les poissons de mer, les fruits de mer (moule, huîtres, bulots...), le foie, le sésame (< 50), les graines de tournesol" explique le Dr de Reynal.

* il s'agit de l’antioxydant majeur de nos cellules. Il les protège notamment des radicaux libres.

Ceux qui aggravent :

esquels : La consommation d'alcool doit être diminuée : si ce n'est pas totalement bannie. "En effet, l’éthanol entraîne des perturbations physiologiques et, lorsqu’il est consommé en excès, un stress important pour les cellules, qui réagissent très rapidement. En plus, l’excès de boissons alcoolisées implique une utilisation plus importante des vitamines du groupe B, ce qui peut perturber la peau et les tissus en renouvellement" explique le Dr de Reynal. Limitez les viandes grasses et produits laitiers : dont les gras engendrent des processus inflammatoires. Limitez également la consommation d’oméga 6 pro-inflammatoires que l'on peut trouver par exemple dans l’huile de tournesol. Sachez-le : perdre du poids entraîne une amélioration de la maladie.

Remerciements à Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence Nutrimarketing et auteur du blog Miammiamnutrition.

Publié dans BIEN ETRE

Commenter cet article